BARONNIES. VILLAGE PERCHE.

Histoire(s) de L'Epine

GEOLOGIE

AFFICHES REALISEES PAR PIERRE PECH A L'OCCASION DE LA JOURNEE A THEME DU FPYER RURAL

CLIQUER SUR LE LIEN

Geo baronniesGeo baronnies (1.29 Mo)

Poster minesPoster mines (863.97 Ko)



 

ARRENTEMENT DE 1733

 

Arrentement des terres de L'Epine et d'Aron/Alon pour la chasse par le marquis à 2 Epinois.

Cliquez sur le lien ci-dessous

Arrentement 1733 pdfArrentement  de 1733 pdf (1.08 Mo)



 

TOPONYMIE /ORGANISATION DU TERRITOIRE

 

Ci-dessous un document réalisé par Irène MAGNAUDEIX, en collaboration avec le PNR des BARONNIES PROVENCALES. Ce document d'étude concerne certains lieux dits de la commune de L'EPINE.

Pour lire et télécharger le document, cliquez sur le lien suivant:

Toponymie l epineToponymie l epine (2.08 Mo)

https://pnrbp.fr/hqruwa



 

LES JAILLES

Texte rédigé le 1er mars 1979 par Yvon GIROUSSE et Maurice ILLY en l'honneur du plat local dégusté le jour où l'on tuait le cochon.

 

LES JAILLES

 

Veï lou Phirin dooù Plan dooù Bourg

Aqueï soir, ès grande ripaille,

De partout di z’alentours,

Soun vingus, per mangea li jailles.

Lïa li parint’s, tous li z amis,

Dooù Sarret, de la Bouessière,

Lïa même la tante Phanie

Qu’es vengu à pé de la Péguière.

Apres s’estre, à la taoure ben campa,

L’oupinel aqui dubert sur la siette,

Languissoun touch de cominça,

Car ès de ginss, qu’en bouon appétti.

Vaqui que tout tubant, arribount maigre et lart,

Que föou bin acossina de moustardo,

Où arrousa émé force de pinard

Per ou fa fila din la vintrado.

Sous les bravoss de la marmaille,

De fayöouss toujours accompagna

Ah ! les vaqui les famuzes jailles

Qu’a prépara la grand mama.

Aqui plus un mott, chacun desguste.

Mère Marie ! Aco voué ! nés de buon frico

S’hasarde à diré lou Guste,

N’aï james mangea de coume aco,

Si bin roustidos et tant velouta.

Mamée ! à ma fenne, chaoudré diré

Coumé fasé, per tant bin li prépara.

 Aco ès un secret moun bravé,

Mais vaï ! dires à ta Marcelline

Que vingue veïre la mémée

Boqué, amè la bouone cuisine.

Lou maï vé ! … ès de pass esse pressa,

Pas escounoumisa l’assabourure,

Surtoutt ! … döou bin faïre mijouta,

Es aco lou principàou, ès la gajure.

Roustis aduézoun pieï, jaoü, fiara, canard,

Que lou bouchier descourtique.

Chascun bade devantlou Léounard

Car n’a la grande pratique.

Lou joueïneTave es de force désigna.

Per va vira, din lou platt, la sarade,

Car pares que bin lëou se dëou maria,

Emè la fille de la trougnade.

Es lou maire qué ou anouça

Alors tout lou moudé s’escacagniéu

Tave a pass feni de sa china.

Es coume aco din nostrés campagne.

Lorsque quouqun se dévu maria.

Après les froumagis, per lou dessert

Lou maistre change de piquette

Pïéi vint lou café et lou fïou de fer

Et vaïli per la cansounnette.

      Lou Papet qu’à passa les quatre vingt’s

Attaque ferme la Madelou.

Alors sa fenne la mère Rosalie

Li dit : vaï bin, vaï, assette té, vaï, nïa proun.

Piéï chascun brame la sïoune,

Chascuente la dite à sa façou :

A Sant-Ouban Ma mie, ma mignoune

Ou  bin : Sïan tous naïssus à Savournou.

L’on parle döou bla, döou timps,

Dès fiés, des poules, dé la poulitico.

Alors ! acquis l’on li coumprin rin,

Si néss, qué sïan toujou lès doumestico.

Defouere, renifle una foulasse bise,

Vaï ! laisse la ben bouffa,

Dit la bouone vieille mère Lise,

Deman anen pass meïssounna.

Majestuous Phirin dit : O ma Zulie !

Faï mé passa la bouone bouteille,

Qués oöu chambrou, sabes, lou pétouri

Qu’as garda per lou cousi de Marseille.

Que lou tastant, aqui, émé les amiss.

La boutille un cop accaba

Vaqui que lou jaöu à à l’estable

Se metteà s’espoumona

Coumé un paöure diable.

Toun jaöu Phirin, es inroöuma,

Dit lou bouon Milé des Tresses,

Es raöuch, pouë pluss chanta !

Allez ! qu’es jour ! … Léoü, léoü, à la couèige.

Nïa que per se releva,

Te fan de sales manières,

Aqueste nieuch a doöpu geara

Car en lou cuou coula à la cadière.

Lou Phirin, ëou és ben countin’t

Ses jailles érount bin réussi’es

L’on s’embrassee et à l’an que vint

Car ès déjà cinq oüres döou mati.



 

 

Chez le Phirin du Plan du Bourg,

Ce soir, est grande ripaille.

De partout des alentours,

Ils sont venus, pour manger les jailles.

Il y a les parents, tous les amis,

De Sarret, de la Bouessière,

Il y a même la tante Fanie

Qui est venue de la Péguière

Après s’être à table, bien installés,

L’opinel là, ouvert sur l’assiette,

Ils sont impatients de commencer,

Car ce sont des gens, qui ont bon appétit.

Voilà que tout fumant, arrivent maigre et lard

Qu’il faut bien accompagner de moutarde,

Ou arroser avec beaucoup de pinard

Pour le faire filer dans la panse.

Sous les bravos de la marmaille,

De haricots toujours accompagnés.

Ah ! les voilà les fameuses jailles,

Qu’a préparées la Grand-mère.

Là plus une parole, chacun déguste.

Mère Marie ! Là oui ! C’est du bon fricot,

S’hasarde à dire le Guste,

Je n’en ai jamais mangé de comme ça,

Si bien rôties et si veloutées.

Mamée ! A ma femme, il faudrait dire

Comment vous faites, pour si bien les préparer.

Ça c’est un secret mon brave,

Mais va ! tu diras à ta Marcelline

Qu’elle vienne voir la mémée

Puisque tu aimes la bonne cuisine.

Le plus important vois-tu … C’est de ne pas ëtre pressé,

De ne pas économiser l’assaisonnement,

Surtout ! … de bien faire mijoter,

C’est cela le principal, c’est le gage ( … de la réussite).

Rötis on apporte puis, coq, (grives ?), canard,

Que le boucher décortique.

Chacun est bouche bée devant le Léonard

Car il en a grande pratique.

Le jeune Tave est désigné d’office,

Pour tourner, dans le plat, la salade,

Car il paraît que bientôt il doit se marier

Avec la fille de « celle qui fait la grimace ».

C’est le maire qui l’a annoncé,

Alors tout le monde s’esclaffe.

Tave a pas fini de se faire chiner.

C’est comme ça dans nos campagnes

Lorsque quelqu’un doit se marier.

Après les fromages, pour le dessert

Le maître change de piquette

Puis vient le fil de fer (gnole)

Et vas-y pour la chansonnette.

      Le Papet qui a passé les quatre-vingt

 Attaque ferme la Madelon.

Alors sa femme, la mère Rosalie

Lui dit : ça va bien, va, assieds-toi, va, ça suffit.

Puis chacun braille la sienne,

Chacun la dit à sa façon :

A Saint-Auban Ma Mie, Ma Mignone

Ou bien : nous sommes tous nés à Savournon.

On parle du blé, du temps,

Des brebis, des poules, de la politique,

Alors là on n’y comprend rien,

Si ce n’est, que nous sommes toujours les domestiques.

Dehors, renifle une bise folle,

Va ! laisse la bien souffler,

Dit la bonne vieille mère Lise,

Demain nous n’allons pas moissonner.

Solennel Phirin dit : Oh ma Julie !

Fais-moi passer la bonne bouteille,

Qui est au chambron, tu sais le pétouri

Que tu as gardée pour le cousin de Marseille,

Qu’on le goûte, là, avec les amis,

La bouteille une fois achevée

Voilà que le coq de l’étable

Se met à s’époumoner

Comme un pauvre diable.

Ton coq Phirin, est enrhumé,

Dit le bon Mile des Tresses,

Il a la voix rauque, il ne peut plus chanter !

Allez ! qu’il fait jour ! … Vite, vite, à la couche.

Il y en a qui pour se relever,

Font de drôles de manières,

Cette nuit il a dû geler

Car ils ont le cul collé à la chaise.

Le Phirin, lui est bien content,

Ses jailles étaient bien réussies

On s’embrasse et à l’an prochain

Car il est déjà cinq heures du matin



 

LE VILLAGE EN 1835

Plan du village en 1835 copie 1Plan du village en 1835 copie 1 (572.26 Ko)

et à l'aide de la liste ci-dessous retrouvez les noms des propriétaires, vous saurez à qui la maison que vous habitez appartenait en 1835 !

Proprietaires en 1835Proprietaires en 1835 (20.87 Ko)


 

MANUSCRIT DU XIII éme ou XIV éme SIECLE

Le double feuillet d’un manuscrit du début XIVe siècle qui a servi depuis le XVIe siècle de feuillets de garde à un registre de comptes consulaires de la commune de L’Épine (Hautes-Alpes), aujourd’hui conservé aux Archives départementales des Hautes-Alpes, est le témoin unique de l’unique traduction connue en occitan d’un roman arthurien français, le roman de Merlin.

Note de JPP

Manuscrit l e pineManuscrit l e pine (36 Ko)


 

HISTOIRE DES AUBERGES DE L'EPINE

Cahier du Foyer Rural

Les aubergesLes auberges (2.38 Mo)



 

L'ABBE FRANCOIS PASCAL

 

CORRESPONDANCE ENTRE FREDERIC MISTRAL ET L'ABBE PASCAL

 Cliquer sur le lien   http://www.cieldoc.com/libre/integral/libr0612.pdf

DOCUMENT DE LA COMMEMORATION DE L'ABBE PASCAL

Ab1A2

Abbe 3

 

 

 

(Documents remis par Christian BARTHEYE)


 

LES LOUPS

LoupsLoups (40.5 Ko)


 

LA TOUR

 

     Histoire de la Tour par Jean-Pierre PELLEGRIN

 TourTour (34.5 Ko)


 

 

LES MINES

Sur les minesSur les mines (34.5 Ko)

Histoire des mines par Jean-Pierre PELLEGRIN


 

 

 

L'EPINE AU XIXème SIECLE

L epine 19 emeL epine 19 eme (296.5 Ko)

Par Jean Pierre PELLEGRIN



 

AUDACE DU CONSEIL MUNICIPAL ?

Des elus bien audacieuxDes elus bien audacieux (26 Ko)

Recherche de Jean Pierre PELLEGRIN


 

HISTOIRE DE LA COOPERATIVE AGRICOLE

La cooperative 2 colonnesLa cooperative 2 colonnes (358 Ko)

Jean Pierre PELLEGRIN


 

Foire

 

Article ancien rappelant les origines de la foire du 17 septembre qui se tient annuellement le "samedi le plus proche du 17 septembre"

Article foire 1964Article foire 1964 (14.15 Mo)


 

 

 

 

 

 

 

 


 

Les assemblées de manants et habitants de L’Epine au XVIIème siècle

 

Les assemblees des manants de l 1Les assemblees des manants de l 1 (57.69 Ko)

D'aprés la conférence donnée en 1990 à L'Epine par Gaston CANU Professeur honoraire Université de la Sorbonne Nouvelle


 

400 ANS DE DISCORDE

 

Discorde MONTCLUS - L'EPINE

400 ans de discorde400 ans de discorde (17.9 Ko)


 

RESULTATS ELECTORAUX

Cantonales 2011Cantonales 2011 (16.83 Ko)

Departementales 2015Departementales 2015 (15.9 Ko)

Municipales 2008Municipales 2008 (18.13 Ko)

Municipales 2014Municipales 2014 (17.01 Ko)

Regionale 2010Regionale 2010 (16.68 Ko)

Regionales 2015Regionales 2015 (17.86 Ko)

Legislatives 2002Legislatives 2002 (18.05 Ko)

Legislatives 2007Legislatives 2007 (30.44 Ko)

Legislatives 2012Legislatives 2012 (17.22 Ko)

Legislatives 2017Legislatives 2017 (14.05 Ko)

Europeennes de 2009Europeennes de 2009 (42.44 Ko)

Europeennes 2014Europeennes 2014 (67.09 Ko)

Presidentielles 2007Presidentielles 2007 (17.29 Ko)

Presidentielles 2002Presidentielles 2002 (131.63 Ko)

Presidentielle 2012Presidentielle 2012 (17.68 Ko)

Pres 2017 copPres 2017 cop (26.77 Ko)